Magie blanche

avenir-voyance

Un tour du monde de l'astrologie

En France et en Europe, on connaît surtout l'astrologie "greco-latine" et les signes du zodiaque. Ces derniers sont utilisés dans toute sorte d'horoscopes et par de nombreux voyants. On est donc habitué à raisonner en termes de signes et d'ascendants, en fonction des dates et heures de naissance. Pourtant, il existe dans le monde de nombreuses autres traditions astrologiques et même divinatoires, bien différents de ceux que nous connaissons. Voici donc un petit tour du monde de l'astrologie et de la divination.

L'astrologie Chinoise

Si certains pensent que l'astrologie du Zodiaque est complexe, c'est qu'ils n'ont pas essayé l'astrologie Chinoise. En effet, outre le fait d'utiliser le calendrier lunaire (ce qui pose des problèmes pour les naissances en janvier ou en février) l'astrologie chinoise fait intervenir des concepts tels que les éléments ou les compagnons de route dont la détermination est très complexe.

La base de l'astrologie chinoise est l'année de naissance, qui détermine à la fois le signe et son élément : par exemple, les personnes nées en 1990 portent le signe du cheval et sont de l'élément métal. L'heure de naissance détermine le compagnon de route qui est l'équivalent de l'ascendant des signes du zodiaque. Des notions plus complexes comme l'appartenance au Yin ou au Yang ou la compatibilité entre signes sont également à prendre en compte.

La divination viking

La divination viking s'éloigne quelque peu de l'astrologie. Elle se pratique à l'aide de runes qui sont tirées par les voyantes ou voyant. Les runes tirées et leur ordre sont censés être capable de dévoiler des informations sur le passé, le présent et l'avenir de l'individu qui consulte. Elles sont au nombre de 24 et reprennent tout simplement l'alphabet runique, avec une rune supplémentaire, nommée Wyrd ou rune muette. Notons que la traduction du mot rune dans des langues scandinaves telles que le Danois ou le Norvégien est "murmure" ou "secret".

Cette façon de concevoir la divination est intimement liée avec la relation étroite que ces peuples entretiennent avec les choses écrites, contrairement aux celtes qui privilégient la transmission orale.

NB : Si vous souhaitez en apprendre d'avantage sur la divination et toutes ses variantes, rendez-vous sur le site de voyanceswiss.net.

L'astrologie celtique

On retrouve diverses traces de l'astrologie celtique dans de nombreux endroits : en Irlande, en Bretagne et même en Autriche, foyer de l'ancienne civilisation de Hallstatt. L'astrologie celtique est tournée vers les saisons et les arbres : chaque mois selon le calendrier celtique correspond à un arbre. On soupçonne d'ailleurs les empilements de Stonehenge ou les menhirs de Carnac d'avoir rempli la fonction de calendrier afin de déterminer les saisons.

L'astrologie Sud-Américaine

Les peuples précolombiens tels que les mayas ou les aztèques disposaient eux-mêmes d'une astrologie propre. Leur civilisation, peut-être plus qu'en Europe, était entièrement tournée vers le cosmos et le mouvement des étoiles. De nombreuses traces de calendriers anciens peuvent être retrouvées dans les ruines de temples Incas, par exemple, et témoignent de la relation que ces derniers entretenaient avec le temps. On peut également y découvrir leur système de signes astrologiques qui mélangent à la fois éléments, tempéraments et animaux totems.

Voici donc venu la fin de notre tour du monde de l'astrologie. Il existe bien d'autres calendriers solaires et lunaires et d'autres traditions de divination, qui pourront faire l'objet d'un prochain article lunaire. En attendant, que les astres soient avec vous!